A l’instar du Livret A, Le Livret de Développement Durable Boursorama (LDD) est un mécanisme d’épargne encadré par la réglementation française. D’ailleurs, son taux de rendement est similaire à celle du livret A. En outre, il est soumis à des normes d’éligibilité identiques à ce dernier. Instauré en 1983 sous l’appellation de Compte de Développement Industriel (CODEVI), il a subi en 2006 des modifications sur le nom et l’affectation sous le régime de Dominique de VILLEPIN. Mais aujourd’hui, il serait plus exact de parler de Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS). Le LDDS vise non seulement à encourager les initiatives écologiques des épargnants, mais également leur participation dans le développement de l’économie sociale et solidaire.

Historique du Livret de Développement Durable et Solidaire

A l’inverse du Livret A qui était exclusivement détenu par la Banque Postale, le Compte pour le Développement Durable (CODEVI) pouvait être commercialisé par toutes les institutions bancaires qui en formulaient la demande. Il faisait partie des types d’épargne dont le mode de fonctionnement était déterminé par l’Etat français.

C’est au mois d’octobre de l’année 2006 que le premier ministre Dominique De VILLEPIN ramène le plafond des dépôts de 4 600 à 6 000 euros. De même, l’affectation du capital sera étendue au financement des projets qui visent à réaliser des économies d’énergie, ou à acquérir des équipements d’énergies renouvelables. Et c’est ainsi que le Livret de Développement Durable voit le jour en janvier 2007. C’est en août 2012 que le plafonnement sera de nouveau revu à la hausse pour atteindre les 12 000 euros.

Mais les réformes ne s’arrêtent pas là pour le Livret de Développement Durable Boursorama . En décembre 2016, ce dernier devient le Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS). L’innovation majeure du LDDS réside dans le fait que chaque année, les établissements bancaires doivent inciter leur clientèle à utiliser une part des revenus de leur compte dans l’octroie de don à destination de sociétés qui œuvrent dans le domaine de l’économie sociale et solidaire.

Les avantages du Livret de Développement Durable solidaire LDDS

Les retombées financières qui proviennent de votre Livret de Développement Durable Boursorama ne sont soumises ni à l’impôt sur le revenu (IR) ni aux prélèvements sociaux. Vos intérêts sont rémunérés au taux net de 0,75 %. Il n’y a pas de charges de gestion, de fermeture ou d’ouverture de compte.

Chez Boursorama Banque, votre capital est disponible en tout temps. Vos transactions se font entièrement depuis le net et vous n’êtes pas obligé de vous déplacer.

Les inconvénients du Livret de Développement Durable solidaire LDDS

Ce qu’on pourrait reprocher au Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS), c’est sans doute son plafond quelque peu faible. Ce dernier est de 12 000 euros. Par conséquent, il est impossible d’effectuer des versements au-delà de ce montant.